Project Drive

Project Drive fut le nom du programme de réduction des coûts initié en 2001.

En 2000, à la suite du démantèlement de Rover Group par BMW, le nouveau groupe MG Rover se retrouva dans la situation peu enviable d’un constructeur sans réels moyens financiers, et à qui les observateurs ne donnaient pas 6 mois. Outre le besoin de diversifier la gamme (ce qui fut fait avec la commercialisation des versions MG des berlines Rover 25, 45 et 75), MG Rover initia rapidement un programme baptisé Drive, qui avait pour vocation de rationaliser certains coûts de production et augmenter ainsi la marge brute réalisée sur chaque véhicule produit. Rappelons également qu’en se séparant de BMW, Rover en restait néanmoins dépendant pour un grand nombre de composants de la Rover 75, et s’appuyait toujours sur le partenariat avec Honda pour la Rover 45. Dès lors, si certains de ces composants pouvaient être remplacés par des éléments d’autres fournisseurs, cela influait directement sur le coût de revient du véhicule.

Mettre en place ces programmes de rationalisation des coûts est une pratique très courante dans l’industrie automobile lors de la vie d’un véhicule. Et lorsque les modifications apportées sont invisibles pour l’utilisateur, voire améliorent la qualité du produit, il n’y a que des avantages à en retirer. Encore faut-il que les effets n’entraînent pas une baisse de la qualité perçue par l’utilisateur. Avec le programme Drive, on rentre malheureusement dans cette deuxième catégorie à bien des égards.

Le changement sans doute le plus visible lié à Project Drive sur la Rover 75 : le remplacement du tableau de bord en ronce de noyer (à gauche) par une imitation plastique à partir de décembre 2001 à droite), repérable en raison du changement d'apparence de la mention Airbag.
Le changement sans doute le plus visible lié à Project Drive sur la Rover 75 : le remplacement du tableau de bord en ronce de noyer (à gauche) par une imitation plastique à partir de décembre 2001 (à droite), repérable en raison du changement d’apparence de la mention Airbag.

Les changements commencèrent à être appliqués progressivement au fil des millésimes, d’abord sur la Rover 25 et 45 à l’automne 2000, puis sur la Rover 75 à partir de janvier 2001. Si certains changements peuvent paraître anecdotiques (standardisation de l’allume-cigares sur toutes les voitures, en février 2001, ou encore suppression du cache-boulon inférieur des ceintures de sécurité sur la 75, en mai 2001), leur faible coût multiplié par le volume de production peut entrainer des économies substantielles.

D’autres modifications furent les bienvenues et permirent d’améliorer, en particulier sur la 75, certaines de ses erreurs de jeunesse. Citons par exemple le remplacement courant 2001, sur la 75 diesel à boîte automatique, du refroidisseur d’huile de transmission, très encombrant car équipé de son propre ventilateur et empêchant l’installation de feux anti-brouillards sur ces modèles, par un modèle plus compact.

Pour autant, la partie la plus visible de ces modifications, en particulier sur la 75, nuisent de manière non négligeable à la qualité perçue. Ainsi, la comparaison côte à côte d’une Rover 75 produite en 1999, et d’une autre produite en 2004, est assez cruelle pour cette dernière. Citons ainsi, par exemple :

  • la suppression progressive d’éléments de carrosserie, tels que les badges Rover sur les montants des portes arrière, les badges de motorisation au bas des portes, un nouveau dessin de la plinthe chromée du hayon…
  • le remplacement des rétroviseurs extérieurs spécifiques par ceux issus de la Rover 45,
  • le remplacement du revêtement cuir par du PVC plastique pour la poignée de frein à main, l’accoudoir central, les appuies-tête ou l’arrière des dossiers de siège,
  • la suppression des logos Rover gravés dans les appuis-têtes en cuir,
  • la suppression des trappes d’accès aux blocs optiques arrière pour le changement des ampoules,
  • la suppression de la poignée de maintien côté conducteur,
  • changement sans doute le plus visible, le remplacement du tableau de bord en ronce de noyer par une imitation plastique,
  • et d’autres encore.

La plupart des changements impliquant la Rover 75 sont documentés de manière illustrée dans les forums du club anglais 75&ZT Owner’s Club (suivre ce lien).

Par ailleurs, des bulletins Project Drive étaient récemment émis au sein du réseau MG Rover afin d’informer des changements apportés et de la date de production concernée. L’ensemble de ces 15 bulletins est disponible (en anglais) pour les membres du BCCRC, dans la rubrique réservée aux membres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Protection anti-spam, merci de compléter la réponse * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.