L’empire British Leyland

Pas simple de s’y retrouver dans la galaxie British Leyland. Comme exposé dans l’article sur l’histoire de Rover, si la marque au drakkar fut absorbée par Leyland Motors, déjà propriétaire de Triumph, en 1967, ce n’est qu’en 1968 que la volonté de consolidation des constructeurs automobiles britanniques, voulue et encouragée par le gouvernement, trouva son point d’orgue, avec la création de British Leyland Motors Corporation, résultat de la fusion de BMH (British Motor Holdings, ex-BMC, propriétaire de Austin, Morris, Jaguar et MG, entre autres) et de Leyland Motors.

Bulletin British Leyland France
Bulletin British Leyland France

Avec ce travail de consolidation, s’entreprit également celui de la création des filiales à l’étranger, afin de notamment mettre en place un réseau de concessionnaires officiels. La création de British Leyland France eut ainsi lieu en 1971, les locaux étant situés à Argenteuil (Rover France gardera son siège social à Argenteuil jusqu’au début de l’année 2002, lorsque la société MG Rover France déménagea alors à Nanterre). Jusqu’à cette date, les voitures des différentes marques étaient commercialisées par plusieurs importateurs :

  • Afiva : importateur français Austin, Austin Healey, Princess, Wolseley en charge de l’Ile de France
  • Anova : filiale d’Afiva, en charge du nord-ouest de la France
  • Richard SA : importateur français Morris, MG, Riley en charge de l’Ile de France
  • Nord-Est Motor : filiale de Richard, en charge du nord-est de la France
  • Stewart & Ardern : importateur anglais toutes marques BMC en charge du sud-ouest de la France
  • Kennings : importateur anglais toutes marques BMC en charge du sud-est de la France
  • VPM – Voitures Paris Monceau : importateur Triumph, Rover et Land Rover rue Cardinet, Paris 17. Cette concession était dirigée par Bernard Lamy (qui deviendra PDG de British Leyland France par la suite).

(Source : Blog de datch.fr)

Bulletin British Leyland France
Bulletin British Leyland France

Cette consolidation permit ainsi de créer les synergies nécessaires et d’accroitre la visibilité des marques (nombreuses) de British Leyland. Les transformations successives de BLMC en BL puis Rover Group se feront également pour la filiale française, dont la dernière dénomination, Rover France, domiciliée 131-151 rue du 1er Mai à Nanterre, fut mise en liquidation à la faillite du groupe MG Rover en mai 2005. La société cependant, assez curieusement, ne fut définitivement radiée du registre du commerce qu’en janvier 2012.

Il peut être assez compliqué, au regard de l’histoire de British Leyland, de savoir précisément qui est aujourd’hui le détenteur de ses différentes marques, actives ou dormantes. Tâchons donc de rappeler quelques dates essentielles des différentes marques constitutives de British Leyland :

  • 1910 : Daimler fusionne avec le constructeur BSA (dernière voiture estampillée BSA en 1939).
  • 1931 : Lanchester acheté par BSA/Daimler (dernière Lanchester en 1956).
  • 1938 : Morris Motors achète Wolseley et Riley. A partir de 1943 l’entité prend le nom officieux de Nuffield Organisation.
  • 1944 : Standard rachète Triumph, formant ainsi la société Standard Triumph.
  • 1946 : Austin fait l’acquisition de Vanden Plas.
  • 1951 : Leyland Motors achète Albion Motors.
  • 1952 : Nuffield Organisation Morris et Austin fusionnent pour créer British Motor Corporation (BMC).
  • 1955 : Leyland Motors achète Scammell Lorries Limited basé à Watford.
  • 1960 : Jaguar achète Daimler afin d’en récupérer les sites de production.
  • 1961 : Leyland Motors achète Standard Triumph.
  • 1962 : Leyland Motors achète ACV, anciennement AEC (Associated Equipment Company).
  • 1963 : Jaguar fait l’acquisition de la société Coventry Climax.
  • 1965 : Rover rachète Alvis.
  • 1966 : Jaguar est absorbé par BMC; BMC change alors son nom en British Motor Holdings (BMH).
  • 1967 : Leyland absorbe Rover.
  • 1968 : Leyland fusionne avec British Motor Holdings : British Leyland Motor Corporation (BLMC) est né.
  • 1969 : Joint venture avec National Bus Company pour fabriquer les bus Leyland National.
  • 1969 : Les dernières Riley, les modèles Elf 1300 et 4/72 sortent des usines, signant la fin de la marque Riley.
  • 1970 : BLMC prend une participation majoritaire dans le partenaire danois DAB, créant ainsi Leyland-DAB pour la fabrication de bus articulés.
  • 1972 : BLMC prend le contrôle de Innocenti.
  • 1974 : Arrêt de l’assemblage de véhicules en Australie.
  • 1975 : La publication du rapport Ryder, commandité par le parlement anglais pour obtenir un état de la situation industrielle et financière de BLCMC, aboutit à la nationalisation de British Leyland, avec la formation d’une nouvelle holding, British Leyland Ltd, renommé ensuite BL plc.
  • 1975 : La dernière Wolseley est assemblée, signant la fin de la marque.
  • 1977 : Michael Edwardes est nommé chairman de BL par le gouvernement travailliste; une coupe massive dans les actifs et les sites de BL commence.
  • 1978 : Land Rover est séparé de Rover sous la forme d’une entreprise distincte, toujours membre de BL.
  • 1979 : La collaboration avec Honda commence.
  • 1978 : Fermeture de l’usine d’assemblage Triumph à Speke – la production déménage à Canley.
  • 1980 : Fermeture de l’usine d’assemblage MG de Abingdon, et de celle de Triumph à Canley.
  • 1981 : Fermeture de l’usine Rover-Triumph à Solihull.
  • 1981 : Alvis est revendu à United Scientific Holdings, ce qui donne naissance à Alvis plc.
  • 1982 : Michael Edwardes quitte son poste de chairman; BL Cars Ltd est renommé Austin Rover Group (ARG).
  • 1982 : Leyland Tractors est revendu à Marshall Tractors, la production de tracteurs à l’usine de Bathgate s’arrête.
  • 1982 : La production des voitures British Leyland en Nouvelle-Zélande s’arrête.
  • 1982 : BL rachète les parts de National Bus Company dans la joint venture établie en 1969.
  • 1983 : Fermeture de l’usine de bus Bristol, la production est transférée à l’usine Leyland National de Workington.
  • 1984 : Jaguar (incluant Daimler, Lanchester, et les droits à l’utilisation de Vanden Plas sur le territoire américain) quitte BL et est introduit en bourse.
  • 1984 : La dernière Triumph Acclaim sort des chaines d’assemblage, signant la fin de Triumph.
  • 1985 : Fermeture de l’usine d’assemblage de camions de Bathgate.
  • 1986 : BL plc change de nom et devient Rover Group, la marque Austin disparait l’année suivante.
  • 1986 : Leyland Bus est privatisé et sera racheté par Volvo en 1988.
  • 1987 : La division Leyland Trucks (incluant les camionettes Freight Rover) fusionne avec DAF pour former DAF NV/Leyland DAF.
  • 1987 : Unipart, la division pièces détachées de BL, est privatisée en étant rachetée par ses employés.
  • 1988 : Rover Group est privatisé et vendu à British Aerospace.
  • 1989 : Ford rachète Jaguar.
  • 1994 : Rover Group est revendu à BMW, la collaboration avec Honda s’achève.
  • 2000 : BMW démantèle Rover Group. Land Rover est revendu à Ford et rejoint Jaguar dans sa division Premier Automotive Group. Les marques Rover, MINI, Triumph et Riley sont conservées par BMW, mais les autres marques sont revendues au groupe Phoenix Venture Holdings, qui continue l’assemblage sous les marques Rover (avec un accord de licence obtenu auprès de BMW) et MG. Le groupe MG Rover est créé par Phoenix Venture Holdings.
  • 2005 : MG Rover fait faillite, ses actifs sont récupérés par Nanjing Automobile (Nanjing Automobile Corporation, NAC).
  • 2006 : Ford rachète la marque Rover à BMW, permettant ainsi à Rover et Land Rover d’être à nouveau réunis.
  • 2007 : SAIC prend le contrôle de NAC et relance la production sous la marque MG à Longbridge.
  • 2008 : Ford revend les marques Rover, Land Rover et Jaguar à Tata Motors, basé en Inde.

Le diagramme ci-dessous (source : Wikipedia) permet de prendre la mesure de cette histoire pour le moins compliquée.

Timeline British Leyland (source : Wikipedia)
Timeline British Leyland (source : Wikipedia)

Un commentaire

  1. Alfredo de Albuquerque Vale

    Bonjour,
    Est´il possible confirmer que le Rover 3500 SD1 TWR avec le numéro de châssis RRWKAZAA135169 à été champion de France en 1982 avec René Metge?
    Merci beaucoup pour votre aide.
    Salutations
    Alfredo de Albuquerque Vale

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Protection anti-spam, merci de compléter la réponse * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.