Honda Concerto TD

Les Rover ne sont que des Honda, disait-on dans les années 90…

Raccourci un peu facile. Mais dans l’autre sens, il existe une Honda qui est vraiment une Rover.

Cette Honda, c’est la Concerto TD, commercialisée sur certains marchés européens (dont la France) par le constructeur nippon, sur les seuls millésimes 1995 et 1996. En y regardant de près (et même de loin), cette voiture ne ressemble ni plus ni moins qu’à une Rover 218 de la même génération…ce qu’elle est.

Retour sur la génèse de la Rover 200 de deuxième génération (nom de code interne R8). Lancée par Rover en octobre 1989, elle est le fruit d’un co-développement avec Honda, qui donna naissance chez ce dernier à la Concerto, annoncée sur le marché européen en juin 1988, soit presque 18 mois avant. Bien qu’exploitant le même chassis (développé par Honda), et dans une certaine mesure, le même design intérieur (fruit du travail de Rover), les voitures avaient une identité visuelle qui leur était propre, comme illustré ci-dessous.

Honda Concerto…
…et Rover 200.

Revenons-en à notre Concerto TD. Au milieu des années 90, Honda souhaite proposer un modèle turbo-diesel dans sa gamme Concerto, en particulier en France et en Italie. Mais si le programme Rover R8 a bien intégré la logique du diesel, Honda ne dispose que de motorisations essence à son catalogue. Dès lors, plutôt que d’aller installer le bloc diesel PSA des Rover 218 dans ses propres voitures, Honda décide tout simplement de proposer des Concerto TD qui ne sont ni plus ni moins que des Rover 218 SD Turbo, badgées Honda sur le capot, le hayon, le volant et équipées d’enjoliveurs spécifiques. Elles sortent ainsi tout droit des chaînes d’assemblage Rover à Longbridge.

A l’intérieur, seul le volant badgé Honda (et le motif de la sellerie) diffèrent d’une Rover 218.

Il n’en reste pas moins que ces Honda Concerto TD sont en tout point identiques aux Rover 218 SD Turbo, et que seul un oeil averti s’apercevra de l’absence de viking sur la calandre.

En 1996, Honda remplacera sa Concerto par la Civic de sixième génération, qui offrira dès le départ une version diesel…motorisée par Rover avec son bloc L-Series. Cette Civic de sixième génération servant par ailleurs de base à la Rover 400/45…vous suivez toujours?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Protection anti-spam, merci de compléter la réponse * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.